Étienne Hébert mène les juniors canadiens avec une 17e place au Championnat du monde de ski de fond junior

    31 janvier 2017

     SOLDIER HOLLOW, Utah—Étienne Hébert a baissé la tête et s’est élancé sur le parcours de sprint qui a servi lors des Jeux olympiques de 2002 à Soldier Hollow, pour obtenir le meilleur résultat canadien, une 17e place, lors de la journée d’ouverture du Championnat du monde de ski nordique junior et des moins de 23 ans lundi.   
     
    Enregistrant le 13e temps de la qualification pour accéder aux rondes éliminatoires réservées aux 30 premiers, l’athlète âgé de 18 ans natif de Varennes au Québec a donné un solide effort malgré que sa journée se soit terminée en quart de finale. 
     
    « C’était une bonne journée de course pour moi.  Je n’aurais pu demander mieux parce que c’est probablement la meilleure course que j’ai fait de toute l’année, » a dit Hébert.
     
    Reconnaissant la taille et la puissance des meilleurs skieurs juniors au monde qu’il affrontait, Hébert a essayé de faire éclater le peloton après les 200 premiers mètres de sa vague dans l’espoir de gagner une place dans la prochaine ronde.  En tête jusque dans le dernier droit, la journée du jeune Canadien a pris fin quand il a été dépassé et a franchi la ligne d’arrivée en quatrième place. Seuls les deux premiers de chaque vague, ainsi que les deux prochains temps les plus rapides, accèdent à la ronde suivante.  
     
    « Je savais dès le début de la course que je ne serais pas capable de rester avec ces gars là dans les 100 derniers mètres.  Ils étaient trop costauds donc j’ai misé le tout pour le tout, » a déclaré Hébert.  « J’ai réussi à les tenir à l’écart jusque dans les 200 derniers mètres, quand ils m’ont dépassé. »
     
    Le coéquipier d’Hébert, Reed Godfrey, s’est également qualifié pour les vagues après avoir enregistré le 25e temps de la qualification.  Exécutant une stratégie de course semblable à celle d’Hébert, Godfrey, de Canmore en Alberta, s’échangeait la tête avec les meneurs du groupe de six durant la course mais a manqué d’énergie dans le dernier droit pour prendre le cinquième rang et se contenter du 25e rang du classement global.  
     
    « C’était une journée assez fantastique.  Je suis allé aussi vite que possible en qualification et j’ai eu beaucoup de plaisir dans ma vague, donc c’était super pour moi, » a dit Godfrey.  « La partie la plus exigeante pour moi a été le dernier droit.  J’étais en bonne position tout au long de la course, mais la différence entre moi et les autres gars était leur puissance jusqu’à l’arrivée.  (Cette performance) me donne un peu plus de motivation pour l’année prochaine. » 

    L’Allemand Janosch Brugger a remporté le titre du sprint junior masculin.  Le Norvégien Petter Stakston a gagné la médaille d’argent, tandis que son compatriote, Herman Mart Meyer, s’est emparé du bronze.
     
    Deux autres Canadiens ont raté les vagues de justesse.  Antoine Blais, de Lévis au Québec, a pris le 31e rang.  Ty Godfrey, de Canmore en Alberta, a terminé 36e.
     
    Bien qu’aucune Canadienne n’ait réussi à accéder aux rondes du sprint junior féminin, Claire Grall-Johnson a obtenu le meilleur résultat pour le Canada avec une 39e place.  Natalie Hynes, de Whitehorse, a pris le 42e rang de la qualification, tandis qu’Annika Richardson, de Vancouver, a terminé 44e et Lisle Compton, de Keewatin en Ontario, 45e.
    La Russe Polina Nekrasova a remporté l’épreuve féminine.  Nekrasova était accompagnée sur le podium par deux athlètes allemandes.  Antonia Fraebel a remporté l’argent et Coletta Rydzek le bronze.
     
    Les meilleurs fondeurs de la catégorie U23 s’aligneront au départ mardi pour leur propre épreuve de sprint classique.
     
    Les juniors seront de retour à l’action mercredi avec les épreuve de 5km et 10km pas de patin.
     
    SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres, regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski paranordique.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise,  Haywood Securities Inc., AltaGas et Mackenzie Investments ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.
     
    Résultats détaillés: http://bit.ly/2joqg9W