Le fondeur canadien Devon Kershaw accroche ses skis après une illustre carrière

    2 mai 2018

     
    CANMORE, Alberta—Après avoir accompli ce qui jadis était impensable pour un jeune homme représentant le Canada en ski de fond au niveau élite, Devon Kershaw a décidé d’accrocher ses skis, a annoncé Ski de fond Canada mercredi.
    « J’ai passé 15 bonnes années à réaliser mes rêves dans un sport que j’adore, mais j'ai maintenant une femme et une fille de 15 mois, et il devient de plus en plus difficile de s’éloigner », a déclaré Kershaw âgé de 35 ans, qui a ajouté que les contraintes financières liées au fait d'être un athlète de l'équipe nationale du Canada ont eu une incidence sur sa décision de mettre fin à sa carrière.
    « Ce fut toute une aventure. Tout ce que j'ai dans ma vie : ma femme, ma fille, mes amis et les gens incroyables que j'ai rencontrés en chemin, je le dois à ce sport. Deux des excellents entraîneurs qui ont eu un impact sur moi ont été Dave Wood et Justin Wadsworth,  et l'extraordinaire personnel de farteurs, y compris Yves Bilodeau et Joel Jacques qui ont toujours été à mes côtés. Je ne peux remercier ma famille, mes commanditaires et la communauté assez pour leur soutien qui m’a aidé à créer cette histoire remarquable sur les pistes de ski. »
    Kershaw a fait ses débuts avec l'équipe nationale de ski en 2003 avec un groupe de jeunes canadiens formés dans des centres d'entraînement à travers le pays qui suivaient une voie internationale tracée par Pierre Harvey, Beckie Scott et Sara Renner.
    «Je n'étais qu'un jeune de Sudbury, en Ontario, qui rêvait de participer un jour aux Jeux olympiques. Je savais qu'il y avait un gars au Canada, Pierre Harvey, qui était très estimé pour ses cinq médailles de Coupe du monde en ski de fond, mais c'était 20 ans avant mon temps. D’avoir accès à Beckie et Sara était important pour nous les jeunes. Elles ont fait le gros du travail et ont appris à la prochaine génération d'athlètes comme moi ce qu'il fallait pour rivaliser à ce niveau », a déclaré Kershaw.
     « Quand j'ai fait l'équipe, nous étions un groupe solide de huit hommes partageant les mêmes idées qui ont tous travaillé fort pour atteindre le même objectif. Nous ne pensions pas à gagner ou à monter sur le podium. Nous nous sommes poussés les uns les autres et nous nous sommes concentrés à travailler avec acharnement, beaucoup d’acharnement, et avons cru en la possibilité de nous améliorer. Ce qui s'est passé est vraiment inimaginable. »
    Quelques semaines après que les Canadiennes aient remporté deux médailles en ski de fond lors des débuts olympiques de Kershaw à Turin en Italie, le jeune Canadien de 23 ans est devenu le deuxième Canadien à monter sur le podium de ski de fond de la Coupe du monde lorsqu'il a remporté la médaille de bronze d’une épreuve de sprint à Borlänge, en Suède.
    « Je me souviens quand j'ai vu que j'avais réussi le quatrième temps de qualification le plus rapide dans cette course, je pensais qu'il y avait une erreur dans les résultats », a déclaré Kershaw. « Personne ne croyait que les hommes canadiens pouvaient prétendre à la Coupe du monde. Le monde n'y croyait pas, et la communauté canadienne de ski de fond n'y croyait pas du tout. »
    Kershaw s’est levé et était prêt à porter le flambeau d’une nouvelle ère pour le ski de fond au Canada. Au cours des dix années suivantes, plusieurs athlètes sont montés sur le podium de la Coupe du monde avant que le quadruple olympien, avec son coéquipier de Coupe du monde Alex Harvey, franchisse une nouvelle étape en 2011 en devenant les premiers Canadiens à remporter une médaille en Championnat du monde, une médaille d'or à l’épreuve de sprint par équipes dans la ville où est né le sport, Oslo, en Norvège.
    En 15 ans seulement, Kershaw a aidé l'équipe canadienne masculine à se faire valoir, remportant un total de 14 médailles en Coupe du monde, dont trois victoires. Cette séquence a aussi été marquée par une deuxième place au classement général du circuit de la Coupe du monde en 2012.
    « Devon était comme un grand frère pour moi. Il m'a montré la voie de l'excellence dans notre sport dès mon arrivée avec l'équipe de Coupe du monde », a déclaré Alex Harvey. « Ce fut une grande aventure pour nous. Nous avons donné au Canada son premier titre de Championnat du monde ensemble et depuis ce jour, nous n'avons jamais regardé en arrière. De voir Devon dominer le monde du ski de fond en 2012 m'a vraiment ouvert la voie, ce qui a permis à un Nord-américain de briser le mythique plafond de verre du podium de la Coupe du monde.
    Harvey, Kershaw et l'équipe canadienne ont récolté beaucoup de succès en route vers les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, avec presque tous les membres de l'équipe de Coupe du monde ayant monté sur le podium international.
     « C’est vraiment fou de penser que j'ai aidé à battre tous ces records - gagner les Championnats du monde, les médailles de Coupe du monde et la première médaille en relais de distance l'année dernière, et voir ce qu'Alex (Harvey) a pu faire. C'est tout simplement incroyable, et quelque chose dont je suis très fier. »
    L'illustre carrière de Kershaw l'a également amené à devenir le premier Canadien à passer si près de monter sur le podium olympique avec une quatrième place au sprint par équipe avec Harvey, et une cinquième place à l’épreuve de 50 kilomètres classique au Jeux de 2010.
    «Ce fut déchirant de skier pendant deux heures et terminer à deux secondes d'une médaille d'or, et moins d'une seconde d'une médaille de bronze en 2010, mais je croyais que j'aurais une autre chance», a déclaré Kershaw. « Nous sommes allés à Sotchi avec l'équipe masculine la plus forte de tous les temps. Nous étions tous en bonne forme et avons gagné des médailles avant ces Jeux. Nous étions prêts, mais malheureusement tout ce qui aurait pu mal se passer est arrivé. Je ne voulais rien de plus que de voir un Canadien monter sur le podium olympique pendant que je skiais. C'est navrant de savoir que je ne ferai pas partie de ça, mais je sais que je dois être fier de ce que nous avons tous accompli en tant qu'équipe. »
    Vivant maintenant en Norvège avec sa femme, Kristin Stoermer Steira, une fondeuse norvégienne accomplie, et leur fille, Kershaw a une longue liste de choses à faire. La priorité sera de passer du temps précieux avec sa famille et puis de se mettre le nez dans les livres.
    «Il y a beaucoup de choix difficiles à faire en tant que skieur de fond canadien. Nous vivions dans nos valises à parcourir le  monde pendant plus de sept mois par année. Ça a été vraiment difficile de quitter ma famille l'année dernière, alors j'ai hâte d'être chez moi », a déclaré Kershaw, qui admet aussi qu'il va apprendre à parler plus norvégien. «Je veux rester impliqué dans le sport à un certain niveau, que ce soit au Canada ou en Norvège, mais à court terme je dois retourner à l'école et poursuivre mes études, afin que ma mère puisse bien dormir la nuit. C'est ma priorité! »
    SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens. Ses 55 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski paranordique. Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Haywood Securities Inc., AltaGas et Mackenzie Investments ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux. Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.