• Alex 50km Lahti Champion
    • Alex Harvey 10e du sprint aux finales de la Coupe du monde sur les plaines d’Abraham

      22 mars 2019

      QUÉBEC—Alex Harvey a entamé sa fin de semaine d’adieu à son illustre carrière avec une 10e place au sprint aux finales de la Coupe du monde à Québec vendredi.
       
      En quête d'un peu de magie après avoir annoncé qu'il allait prendre sa retraite après les trois dernières courses à la maison cette année, le jeune homme de 30 ans a réalisé son meilleur sprint depuis quatre mois, s'assurant ainsi sa première place dans les rondes éliminatoires avec les 30 premiers depuis une médaille de bronze à Lillehammer en décembre.
       
      « C'était vraiment bien. Je savais que je devais commencer par me qualifier », a dit Harvey, qui s'est assuré une place dans les manches après avoir réalisé le 23e temps le plus rapide lors de sa qualification sur la piste de 1,6 kilomètre.
       
      « Je me sentais bien après les qualifications. Les conditions étaient difficiles. Je me sentais bien dans l'échauffement, mais pendant la course, je ne me sentais pas si bien. »
       
      Ayant grandi tout près, à St-Ferréol-les-Neiges, au Québec, Harvey a fait vibrer les fidèles de sa ville natale pendant son quart de finale où il a joué sa tactique à la perfection. Alors que la neige tombait sur le champ de bataille du sprint des plaines d'Abraham, l'athlète olympique à trois reprises s'est glissé vers l'arrière du peloton, profitant de l’effet de tirant sur le terrain ondulé.
       
      Se retrouvant en quatrième place avant la descente finale vers le stade, Harvey a exécuté sa manœuvre sur le plat où il s’est emparé du deuxième rang et n'a jamais regardé en arrière, se méritant une place sur la ligne de départ de la demi-finale.
       
      « J'ai donné un bon spectacle en quart de finale et j'ai gardé les spectateurs hors de leur siège, alors c'était amusant », a dit Harvey, qui cite l'une des victoires les plus émouvantes de sa carrière comme étant lorsqu'il a remporté le sprint à Québec il y a deux ans.
       
      Les cinq vagues de la première ronde sont composées de six athlètes qui s'affrontent. Les deux meilleurs athlètes de chaque vague passent à la ronde suivante, ainsi que les deux prochains temps les plus rapides.
       
      « C'est la troisième fois seulement que je me qualifie en Coupe du monde, à l'exception des Championnats du monde où je me suis rendu en quarts de finale. Le but de chaque journée de sprint est de se qualifier pour les demi-finales, donc c'est génial. »
       
      Des vents violents et des conditions de neige molle ont donné du fil à retordre à l’élite mondiale dans la ronde des 12.
       
      Faisant preuve d'une tactique similaire en demi-finale, Harvey a parcouru la majeure partie de la boucle de 1,6km en cinquième place, mais a manqué d’énergie vers la fin pour s’emparer d’une place en finale.
       
      « C’était à fond tout le long. Les autres gars étaient tout simplement plus rapides », a dit Harvey. « La foule était super, même si la température n'était pas parfaite. Il y avait beaucoup d'encouragements au départ et je pouvais les entendre crier mon nom. »
       
      Le Norvégien Johannes Klaebo a continué sa domination de la Coupe du monde en remportant la course masculine. L'Italien Federico Pellegrino a terminé deuxième, tandis que Sindre Skar a pris la troisième place sur le podium.
       
      Harvey est bien positionné en 10e place après la première course du mini-tour de trois courses à Québec. Les athlètes participeront à une épreuve de 15km style classique avec départ groupé samedi, suivie d'une course de poursuite de 15 kilomètres style libre dimanche. Les athlètes prendront le départ de la dernière course de poursuite, derrière le meneur, en fonction des résultats des deux premières courses.
       
      « Ce n'est que le début. Les sprinteurs vont perdre du temps demain. Je suis dans le top-10 donc ce sera excitant. L'objectif est d'être bien positionné pour le départ de dimanche, » a dit Harvey. « Aujourd'hui, j'ai montré ma forme aux autres gars de distance, donc je pense que c'est un bon message. »
       
      Aucune des Canadiennes ne s'est qualifiée pour la ronde des 30. Dahria Beatty, de Whitehorse, a été la meilleure Canadienne en 40e place.
       
      « Ce n’a pas été la meilleure journée. Les conditions étaient difficiles, mais j'ai essayé de tout laisser sur le parcours, a dit Beatty. « La foule était super. C'est bon d'être de retour à la maison pour une Coupe du monde. »
       
      Les Suédoises ont raflé les médailles féminines. Stina Nilsson est montée sur la première marche du podium. Maja Dahlqvist a terminé deuxième et Jonna Sundling s'est jointe à la célébration du podium bleu et jaune après avoir terminé troisième.
       
      Résultats complets : https://bit.ly/2FtRs0v
       
      Pour plus d'information sur les finales de la Coupe du monde à Québec: https://cdmskidefondquebec.com/ 
       
      Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para nordique et de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens. Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux. Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Haywood Securities Inc., AltaGas Swix et Lanctôt Sports, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, Nordiq Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux. Pour plus d’information sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à l’adresse www.nordiqcanada.ca.