Alex Harvey - Personnalité de l'Année La Presse

    January 1, 2018

    Il a continué à multiplier les podiums, s’est imposé comme le meilleur athlète canadien de l’histoire de son sport & représente un bel espoir de médaille pour les prochains Jeux olympiques, en plus d’inspirer une nouvelle génération de jeunes athlètes. Alex Harvey est la personnalité de l’année de La Presse.

    DE GRANDES VICTOIRES
    L’année 2017 a été exceptionnelle pour le skieur de fond canadien, un athlète de 29 ans originaire de Saint-Ferréol-les-Neiges qui fait preuve d’une longévité remarquable au sommet de son sport.

    Tout en étudiant le droit – un cours à la fois –, il est devenu le meilleur fondeur canadien de l’histoire. Et la saison dernière, il a enfilé les succès dès ses premières courses.

    Une médaille de bronze au relais en Suède, épreuve de la Coupe du monde, dès le 22 janvier, une première pour le Canada. Le tout au lendemain d’une médaille d’or au 15 km individuel, aussi en Suède, et peu de temps après une autre médaille d’or en sprint par équipes, en Italie, cette fois, autre épreuve du circuit…

    Depuis le début de sa carrière, Harvey a été cinq fois médaillé aux Mondiaux, dans quatre épreuves différentes. Et il s’est retrouvé 24 fois sur le podium en Coupe du monde. Les victoires les plus frappantes ? Peut-être celles des finales de la saison 2016-2017, qui ont eu lieu à Québec l’hiver dernier, dont une victoire spectaculaire au sprint sur les plaines d’Abraham. Un grand moment de sport en 2017. Ou encore l’immense victoire, en mars, sur le 50 km des Championnats du monde de Lahti, en Finlande, l’épreuve-reine en ski de fond. Probablement la plus grande victoire de sa carrière, car c’était la première fois dans l’histoire des Championnats mondiaux qu’un Nord-Américain remportait une médaille au 50 km style libre. Cette année, il s’en va aux Jeux olympiques en Corée du Sud. Il part prendre enfin la revanche souhaitée après un passage difficile aux derniers jeux d’hiver, à Sotchi en 2014.

    La Presse a choisi de souligner le travail de cet immense athlète en le sacrant « grande personnalité de l’année ». On a longtemps dit de lui qu’il était le fils de Pierre Harvey, autre géant de ce sport. Cette époque est officiellement révolue. Il est juste Alex et il pourrait en 2018 passer à l’histoire avec des podiums olympiques. On le lui souhaite.

    Article complet de Marie-Claude Lortie, La Presse