Un doublé en or au sprint pour l’Ontario et un triplé britanno-colombien sur le podium au sprint assis chez les hommes

    27 février 2019

    Aujourd’hui avait lieu la deuxième journée de compétition en ski de fond et l’Ontario est reparti avec deux médailles d’or et une d’argent en sprint, style classique.

    Une fois encore, les températures étaient trop froides pour débuter les qualifications pour le sprint à l’heure prévue. Ce retard de 30 minutes n’a pas déconcentré la Québécoise Laura Leclair, qui avait remporté, la veille, une médaille d’or, puisqu’elle a terminé première chez les femmes, alors que l’Ontarien Graham Ritchie a été le meilleur chez les hommes.

    Les 30 meilleurs fondeurs de chaque catégorie avancent maintenant aux séries de quarts de finale. Ensuite, seuls les 8 premiers se rendront en demi-finales à l’issue desquelles les deux premiers de chaque groupe, avec les deux autres plus rapides, participeront aux finales.

    Malheureusement, lors de la finale féminine, Laura Leclair a chuté tôt en début de course et a dû regarder le groupe, au loin, disparaitre, tout comme son rêve d’obtenir une deuxième médaille d’or. Benita Peiffer, de Whistler (Colombie-Britannique), a mené durant la majeure partie du parcours, mais a été dépassée par Shaylynn Loewen, de Parry Sound (Ontario), dans la dernière ligne droite. Peiffer a donc dû se contenter d’une deuxième médaille d’argent aux Jeux, la jeune Loewen repartant avec l’or.

    Laura Leclair, prenant son courage à deux, a réussi une belle remontée pour remporter la médaille de bronze.

    « Mes skis étaient très rapides aujourd’hui, grâce aux techniciens en fartage. Je me sentais bien tout au long des courses et lorsque Laura est tombée, cela a ouvert la porte à tout le monde et j’en ai profité », a expliqué Shaylynn Loewen.

    Lors de la finale masculine, les Ontariens Graham Ritchie, de Parry Sound aussi, et Pierre Grall-Johnson, d’Ottawa, ont mené la course la plupart du temps et franchi, triomphalement, la ligne d’arrivée, remportant respectivement l’or et l’argent.

    Reed Godfrey, de Canmore (Alberta), est passé à quelques secondes d’occuper le troisième rang, mais ses rêves se sont envolés après un sprint d’enfer de Conor McGovern, de Winnipeg (Manitoba), qui a finalement remporté la médaille de bronze.

    « La finale était très amusante. Je me suis senti en pleine forme toute la journée et mes skis étaient super rapides, merci aux entraineurs. C’était agréable d’avoir mon coéquipier Pierre sur le podium avec moi », a mentionné Graham Ritchie.

    Ce même jour, on a eu droit des courses de ski paranordique de plus enlevantes.

    Chez les hommes, au 2,5 km debout, Jesse Bachinsky, de Kenora (Manitoba), a ajouté une autre médaille, en or cette fois-ci, à son palmarès. Jesse venait tout juste d’arriver à Red Deer après avoir participé aux Championnats du monde de ski paranordique à Prince George, en Colombie-Britannique. Kyle Barber, de Sudbury (Ontario), est reparti avec l’argent alors que la médaille de bronze a été remise à Jesse Ehman, de Saskatoon (Saskatchewan).

    « J’ai eu un échauffement fantastique et j’ai adoré le parcours », a déclaré Jesse Bachinsky après sa victoire.

    Du côté des femmes, c’est Cindy Morin, de Lévis (Québec), qui a remporté l’or au 2,5 km debout, devant Céline Kavanaugh, de Grand Falls (Nouveau-Brunswick) et Maya Jonas de la Colombie-Britannique.

    La Québécoise Lyne-Marie Bilodeau, d’Orford, étoile montante du circuit paranordique, a remporté le 2,5 km assis. Sur le podium, elle était accompagnée de Tanya Quesnel, de Sudbury (Ontario), et de Kryztle Shewchuck, de Prince Albert (Saskatchewan).

    Athlète paralympique 2018, Ethan Hess, de Pemberton (Colombie-Britannique), a remporté le sprint assis chez les hommes. Deux athlètes de Vancouver (Colombie-Britannique) ont complété le tableau des gagnants, soit Leo Sammarelli pour l’argent et Paul Finkbeiner pour le bronze.

    « La course s’est très bien déroulée. Il fallait travailler dur et il n’y avait pas vraiment place au relâchement. Je suis très fier que notre équipe ait remporté les trois premières places », a dit Ethan Hess.

    En raison de conditions météorologiques prévues pour les prochains jours, l’horaire de la compétition de ski de fond a été modifié. Les courses de sprint paranordique auront lieu mercredi à 11 h 30.