Projet Écrire l'histoire

Par ce projet, nous cherchons à remonter le plus loin possible dans le temps afin de retrouver le plus grand nombre de personnes qui ont été associées à Ski de fond Canada au cours de son histoire.

·         Avez-vous fait partie de l’équipe nationale ?

·         Avez-vous été administrateur au conseil de SFC ?

·         Avez-vous été président ou membre d’un comité national ?

SFC cherche à renforcer les liens avec son passé afin de pouvoir construire un pont vers le futur.

Le premier organisme national qui s’est occupé du ski de compétition au Canada a été l’Association canadienne du ski amateur (ACSA) ; ayant obtenu ses lettres patentes en 1920, l’Association était responsable du ski de fond, du ski alpin et du saut. Cette association est devenue par la suite l’Association canadienne de ski (ACS). Le ski de fond, qui avait été jusque là un comité permanent de l’Association canadienne,  obtenait en 1969 le statut de discipline à part entière sous la gouverne de Ski de fond Canada. À cette époque, la discipline comprenait aussi le biathlon.

Quatre ans après, le président de Ski de fond Canada devenait un membre à part entière de l’exécutif de l’Association canadienne, permettant ainsi au ski de fond de jouer un plus grand rôle dans le développement du ski au Canada. En 1978, le biathlon décidait de se retirer de Ski de fond Canada.

En 1980, la table était mise pour une réorganisation majeure ; quatre ans plus tard, après un intense travail de planification et de restructuration, Ski de fond Canada obtenait sa charte et le statut d’organisme à but non lucratif. Cependant, le rôle de représenter officiellement le ski canadien au plan international demeurait L’apanage de l’ACS qui siégeait à ce titre, lors des réunions de la Fédération internationale du ski (FIS).

L’année 1989 apporta d’autres changements au sein de l’ACS. Celle-ci se réorganisa en fédération de disciplines autonomes : le ski de fond, le ski alpin, le saut, le biathlon, le ski acrobatique, etc. et la charte de SFC fut modifiée de façon à refléter son nouveau statut d’organisme indépendant. La relation avec l’association canadienne était cependant toujours de mise puisque la FIS ne reconnaissait qu’une seule fédération nationale par pays.

Les membres et les entraîneurs de l’équipe nationale
Nous voulons retrouver le plus grand nombre d’anciens membres et entraîneurs de l’équipe nationale, en remontant le plus possible dans le temps. C’est aux Jeux de Saint-Moritz, en 1928, que le Canada présenta pour la première fois des athlètes en ski de fond.

Les présidents et les membres des comités nationaux
En 1984, les comités nationaux étaient les suivants : Équipe nationale, Formation des athlètes, Ski récréatif et randonnée, Entraîneurs et science sportive, Officiels, Marketing, Compétition, comité Jackrabbit et comité féminin. Au cours du dernier quart de siècle, plusieurs comités ont été formés et dissous ; nous souhaitons retracer le plus grand nombre possible de présidents et de membres de ces comités. Actuellement, les comités nationaux sont : Haute performance, Formation des athlètes et des entraîneurs, Marketing, Événements, Clubs et adhésion,  comité féminin et comité de reconnaissance.

Les administrateurs de SFC
En 1984, le conseil d’administration était formé du président de chaque division (province ou territoire) et des membres de l’exécutif ; puis, la structure de l’organisme fut modifiée de façon significative. Actuellement, le conseil est composé de six administrateurs, du président du Conseil des présidents de division et d’un représentant des athlètes. Nous espérons donc retrouver plusieurs des personnes qui ont été membres du conseil au cours de notre histoire. 

Le personnel du bureau national
Au milieu des années 70, SFC occupait son propre bureau, une toute petite pièce louée au 333 River Rd, à Ottawa et disposait d’un personnel de quelques personnes pour occuper les postes administratifs. Depuis ce temps, SFC a eu de nombreux employés ; nous espérons également retrouver le plus grand nombre d’entre eux.

Cordialement,

Jean Bristow

Pour le comité de l’adhésion et des clubs